Bouba : la décision d’appel

Je vous parlais récemment du litige qui opposait Loga/IDP à Poly Production sur la série Bouba le petit ourson. La Cour d’Appel vient de donner sa décision, qui confirme globalement le jugement en référé, avec cependant une légère modification : IDP s’étant prévalue d’un contrat avec la SACEM pour l’utilisation de la musique de Jean-Jacques Debout, la Cour d’Appel a débouté Poly de toutes ses demandes.

Quelques éléments supplémentaires à noter:

– la Cour d’Appel a considéré que non seulement Poly Production n’avait pas les droits sur la version française, mais qu’IDDH, dont Poly se prévalait, ne les avait pas non plus…
– Poly Production a tâché d’utiliser le générique de la série (faisant figurer les noms d’IDDH et de Bruno-René Huchez) comme preuve de la titularité d’IDDH sur la série (et on comprend subitement l’enjeu représenté par ces génériques où figuraient bien plus de noms français que japonais…)
– IDP a accusé Poly d’avoir produit aux débats un contrat altéré. Fort heureusement pour Poly, la Cour a estimé qu’IDP n’en avait pas fait la démonstration.

Télécharger la décision au format PDF

Ca commence à faire beaucoup de casseroles pour Poly, ça vire même à la batterie de cuisine…

Il est assez consternant de faire le bilan du nombre grandissant d’affaires que j’ai évoquées ici concernant le monde de l’édition de la japanimation depuis près de 3 ans. Ce qui laisse présager du pire pour les affaires qui ne sont jamais « sorties » de par le passé, mais dorénavant tout ce petit monde se sait surveillé de près…