Capitaine Flam : le torchon brûle!

Au fin fond de l’univers, à des années et des années lumières de la Terre, veille celui que le gouvernement intersidéral appelle quand il n’est plus capable de trouver une solution à ses problèmes, quand il ne reste plus aucun espoir… le petit robot Astro!

Eh oui, la « nuit manga » de France 3 a renvoyé Capitaine Flam à la retraite, et l’a inopinément remplacé par Astro Boy… La déprogrammation n’a rien de fortuit : Vendredi matin, France 3 a assigné en référé les sociétés M5 et Toei Animation. (la seconde n’ayant été assignée que pour apporter ses pièces au dossier). L’objectif était de saisir les montants des droits versés par France 3 à M5 (la société qui a octroyé les droits de diffusion à France 3), de mettre les masters sous scellés, et d’obtenir l’interdiction de diffusion de Capitaine Flam ce week-end.

La procédure était un référé d’heure à heure, la décision a donc été rendue sur le siège, mais j’en ignore encore le résultat, bien que nous avons pu en voir un effet ce week-end. Ce qui est sûr et officiel c’est que Toei Animation n’a pas donné sa bénédiction pour cette diffusion.

Décidément depuis Août 2005, ça n’en finit plus : entre les DVD de Goldorak, les DVD de Candy, les DVD de Capitaine Flam, la tentative de diffusion de Goldorak sur NRJ 12, et maintenant celle de Flam sur France 3, les avocats de Toei Animation doivent faire feu de tout bois pour protéger les droits de leur client. A croire qu’ils se sont tous passés le mot pour fournir du contenu à ce blog! ;¬)