Comment que chuis trop charrette

Toutes mes excuses pour le black-out, la vie réelle est parfois compliquée ;¬)

Bien alors petit récapitulatif pour la seconde décision :

Poly Production avait demandé une ordonnance d’expertise en référé (vous devez connaître, à la longue : procédure d’urgence, jugée sur la forme et non le fond, machin tout ça), afin de déterminer de leur titularité ou non sur les droits de la version française des 52 premiers épisodes de Goldorak (correspondant aux coffrets 1 & 2 de Déclic Images et Manga Distribution, Toei Animation disposant des droits pour la VF les 22 derniers épisodes).

Cette ordonnance leur avait été refusée, Poly a fait appel, et s’est vu refuser une nouvelle fois leur requête le 12 Mai dernier. Voilà qui est plutôt bon signe pour Toei Animation, et si la décision se voyait confirmée au fond (chose qu’il reste à juger, comme pour toutes les procédures en référé), ça devrait être particulièrement favorable à une sortie officielle de Goldorak en DVD… Attendre et voir, donc.

Malheureusement, je n’ai pas pu me procurer la décision de justice (le cabinet Bataillon n’a pas souhaité me la faire parvenir, dans la mesure où certaines formulations seraient floues et de nature à semer la confusion dans le public). Je vais tâcher de l’obtenir par d’autres moyens, je vous tiens au courant dès que j’ai du neuf.