MD : Demain on rase gratis?

Manga Distribution a une étonnante manière de pratiquer les soldes:

Ces dernières ont commencé le 23 Janvier (la veille du dépôt de bilan…), pour ne se terminer qu’hier. Le premier point gênant c’est que l’arrêté prefectoral du Var a fixé la fin des soldes au 8 Février. Manga Distribution a donc dépassé le délai légal des soldes d’un mois pile!

Il s’agirait à priori d’une violation des dispositions de l’article L. 310-1 à L. 310-7 du code de commerce et des dispositions du Décret n°96-1097 du 16 Décembre 1996, ce dont la Direction générale de la Concurrence à Paris a été informée.

Plus étonnant encore, si les soldes de Manga Distribution sont officiellement terminées, nous sommes entrés aujourd’hui même dans une période de « prix cassés »… La dénomination change, mais les tarifs restent inchangés (remises de -17, -20, -25, -33, et même -50%), ce qui est tout autant illégal. Même la présentation sur le site de Manga Distribution est identique, comme le montre l’animation ci-dessus.

plus d’infos sur la pratique légale des soldes

Autre élément troublant, le coffret 1 de Capitaine Flam, autre série de la Toei, a été mis en vente ce matin à 29,90€ (22,43€ pour les membres), et cet après-midi le prix a perdu 10 euros, soit un tiers du prix initial! Le nouveau tarif membre équivaut donc à la moitié de l’ancien tarif plein… De plus le coffret a été ajouté à l’offre 5 coffrets pour 99 euros, ce qui n’était pas le cas ce matin encore.

Au tarif membre, ça fait l’épisode à 62 centimes d’euro… En regard de ça, certaines séries télévisées ne se vendent pas à moins de 100 euros la saison de 24 épisodes, et encore, avec d’autres perspectives de vente…

On peut donc se demander dans quelle mesure les coûts de production permettent de pratiquer de tels tarifs, à moins bien sûr que ceux-ci aient été bloqués par la cessation de paiement et que le prix de vente tienne compte de cette « ristourne »… Ce qui ne représenterait pas vraiment des pratiques dignes d’une concurrence loyale.

A noter que la date de la cessation de paiement a été reportée au 28 Novembre (concomitamment à la condamnation).