Le point sur Candy & le coffret 3

La Brigade Centrale de la Répression de la Contrefaçon (BCRC) a déféré son enquête auprès du Parquet. Un juge d’instruction devrait être nommé avant Noël.

Le coffret 3 de Goldorak, ainsi que l’affaire des DVD de Candy font donc l’objet d’une procédure pénale, et non civile comme c’était le cas pour les coffrets 1 & 2 de Goldorak. Des mises en garde à vue ont d’ailleurs été prononcées dans le cadre de ces enquêtes.

Les procédures pénales étant autrement plus délicates que celles du civil, il va de soi que la plus grande précaution est de mise, et que les éléments de l’enquête doivent demeurer secrets jusqu’au procès. Je m’abstiendrai donc d’évoquer ces questions, pour autant que je puisse y avoir accès.

On peut néanmoins parler de tous les éléments extérieurs à l’instruction du juge, mais il y a fort à parier que les parties concernées demeureront discrètes sur le sujet, ce qui naturellement est leur droit le plus strict. Au final donc, peu d’informations filtreront de ces affaires jusqu’à l’audience.

9 Responses to “Le point sur Candy & le coffret 3”

  1. Patrick dit :

    Il est vraissemblable que la procédure pénale a été déclenchée pour ce coffret 3 parce qu’il est sorti alors qu’il y avait déjà un jugement en cours.

    Question : il y a 2 procédures, un pour Candy et une pour Goldo, ou bien uen seule pour les deux réunies ?

  2. l'haricot dit :

    Juste histoire de savoir, car ça ne va pas me faire perdre le sommeil, est-ce que tu as une idée de la date de ce jugement ?

    Si la procédure pénale est mise en place suite à la mise en vente du box 3 alors que le jugement était en cours, pourquoi en est-il de même pour Candy ?

  3. kisedemande dit :

    Mises en garde a vue ? L’affaire prend une toute autre dimension. Est-il au moins possible de savoir contre qui les gardes a vue ont ete prononcees ?

  4. Analis dit :

    Un seul commentaire: aïe aïe aïe…

  5. Spectateur dit :

    Ben deux procédures puisque Di aussi a été grugé pour Candy,non?

  6. RaHoW dit :

    est-ce que ca veut dire que en plus des 7 millions d’euro, ils y’a des risques plus gros genre prison ???

  7. limoux dit :

    Dans l’affaire de candy, ces dvd sont -ils sortis car apparemment non? Alors pourquoi ces histoires?

  8. yan- dit :

    nonoche peut tu me contacter sur le mail imode que je t’ai envoyer pour savoir où en ai le goldogate trop de page à lire (pas trop le temps de tout lire lol ) .
    bref passage sur la capitale ( revient de temps en temps chez les fous lol )

  9. Nicholas D. Wolfwood dit :

    Miam, une instance au pénal…. Il y en a qui veulent vraiment faire un exemple. Rappelons que dans cette hypothèse, on peut poursuivre non seulement la personne morale (les société Declic Image et Manga distribution) dès lors que l’infraction (la contrefaçon) a été réalisée par ses organes ou representants, et obtenir outre des amendes, sa fermeture temporaire ou définitive (il y a d’autres sanctions possibles, mais je ne vais pas m’étendre); mais aussi les personnes physiques, auteurs ou complices de cette infraction, et les condamner à une amendes et/ou de la prison.