Une piste sur Candy

Un bon de commande, adressé au réseau de distribution, a circulé sur le net, sur lequel on pouvait voir Candy et Megaman. Alexandre Huchez a démenti avoir quoi que ce soit à faire avec cette édition DVD de Candy, il ne s’agit donc pas de RCP.

D’après mes sources, « Pony Girls », le logo qu’on peut voir en bas de la publicité pour les DVD de Candy, serait un label de la société Digital Diffusion Video.

En vérifiant sur le site infogreffe, il s’agit d’une SARL dont l’activité est « édition d’enregistrement sonores » qui est domiciliée à Paris, mais il ne s’agit que d’une boîte aux lettres (société de domiciliation).

26 Responses to “Une piste sur Candy”

  1. Pluk dit :

    Si Megaman (Kero, je crois) et Candy sont sur le même bon de commande et que Huchez dément y être pour quelque chose, cela voudrait dire qu’il y a qqn qui cherche à mettre le cirque (pour ne pas dire autre chose) et à nuire à RCP.

    Pour Nonoche: le 26 sept, tu annonçais la suppression des communiqués de RCP. T’ont-ils finalement répondu à ce sujet?

  2. Aoi Futaba dit :

    [mode parano]Je pense aussi une tentative de nuir RCP, et le coup est assez bien monté
    Coffret réalisé par un graphiste confirmer et resemblant étrangement au coffret DI
    Société enregistré le 17 octobre 2005, avec une adresse de domiciliation
    Je pense qu’il faut alerté la distribution et méné une enquete Judiciaire
    Car pour nuir a RCP, seul une société n’hésiterait pas a acheté des espaces publicitaires à quelque magazines en faim de bénèf et pouvant accepter de diffuser n’importe quoi sans chercher a comprendre pour quelques centaines d’euros. Ainsi pour renforcer le buzz d’une sortie nationale.
    Néanmoins il y a une grosse erreur. le Numero de telephone Portable, avec celui ci, la PJ peuvent remonter les sources sur 1 mois.[/mode parano]
    Allez, j’annonce, car je suis une tete bruler 😀 je me coupe une testicule et je l’affiche sur le logo de mon site internet pendant 2 semaines si j’ai tout faux et que ca sort reelement.^^

  3. Nonoche dit :

    Aoi, tu peux sortir le scalpel, t’as tout faux : on dit UN testicule ;¬p

  4. Nonoche dit :

    Pluk : le retrait des communiqués c’est par rapport aux procédures judiciaires, j’en sais pas plus…

  5. captain31 dit :

    il suffirait ma foi de contacter le CNC qui attribue sur le territoire français la référence editeur EDV pour savoir qui est ce fameux éditeur Pony girl car si il compte sortir un coffret dvd il a forcément un numéro EDV qui le réprésente comme tout éditeur du marché.

  6. captain31 dit :

    en plus le CNC doit forcément être au courant des sorties dvd puisque chaque éditeurs participent sur leur CA au financement du cinéma. Chaque éditeur se doit de déclarer ses ventes si DDV/Pony girl existe vraiment doit forcément avoir une fiche au cnc sur ses anciennes éditions

  7. Aoi Futaba dit :

    Si on remarque bien la tranche du coffret Candy, on peut voir la première exquise découpé du logo Candy.
    Voir : http://japanbar.free.fr/candy1.jpg

    D’après les perspectives que j’ai réalisé moi-même, pour composer le logo complet, il faudrait mettre bout à bout, 5 tranches, donc 5 coffrets DVD

    Voir : http://japanbar.free.fr/candy2.jpg

    La série complète de Candy comporte au total 115 épisodes
    Nous constatons que sur le coffret 1, il y a 23 épisodes, ce qui conforte qu’il devait y avoir 5 coffrets de 23 épisodes de prévus
    Donc, un amateur ou une personne confirmé n’aurais jamais laissé ce petit détail si vraiment c’était simplement une farce.
    Seul un éditeur voulant vraiment faire exploitation de cette série a pu réalisé ce coffret
    Alors, j’ai une théorie.
    ATTENTION, cela n’engage que moi et personne, c’est une théorie, certains savent que j’ai l’esprit tordu ^^  » . Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ne saurait être que fortuite ^^

    L’éditeur X sort 2 box de « Galak le dauphin robot »
    L’éditeur Y nie avoir céder les droits de « Galak » par un communiqué
    L’éditeur X présente des Factures de « Galak » établie par l’éditeur Y, on apprend en même temps l’existence d’une deuxième facture sur une autre série nostalgique assez prisée « Catherine la petite fermière »
    Ensuite, L’histoire suit son cours à propos de « Galak » on le met de coté…
    Revenons sur la série « Catherine »
    L’éditeur X a signé des promesses de ventes l’éditeur Y de « Galak » et de « Catherine », a un mois d’intervalle il y a 10 mois.
    Pour avoir sortie la série « Galak », l’éditeur X a créé les visuels, la sérigraphie etc..
    On peut imaginer qu’il avait l’intention de sortir « Catherine » pour Noël en imaginant que tout était en règle. Donc à la même période de la conception graphique de « Galak », il a aussi fait la conception graphique de « Catherine »
    Malheureusement, suite à l’affaire qu’il a eu avec « Galak », il a pris conscience qu’il n’avait pas en faite la licence de « Catherine » et qu’il allait s’exposer à sa fin s’il sortait la série.
    Il constate qu’à cause de l’affaire « Galak », il est dans le pétrin alors que l’éditeur Y sera probablement hors de cause.
    L’éditeur X décide de se venger en créant assez vite avec des noms d’emprunts, une société factice et de créer quelques pubs en utilisant le graphique déjà réalisé de « Catherine en effaçant leur logo et en estampillant d’un Label imaginaire. Il envois des fax à la grande distribution en proposant les coffrets « Catherine » et une série de l’éditeur Y pour les impliquer dans une tentative d’escroquerie ou pour nuire à leur réputation.

    Alors ? possible ou pas possible ? Promis j’arrête le café 😀

  8. BMD dit :

    Ce qui étrange est que cette fois, le nom de Toei Animations apparaît bien en bas de l’encart publicitaire… Bizarre, bizarre…

  9. Aoi Futaba dit :

    Nonoche, prépare nous un nouveau blog Candygate 😀

  10. kisenfout dit :

    Là ça devient du grand n’importe quoi… peut-être y a t-il un agent double chez RCP et DI :-p
    Et dire que le commun des mortels n’est même pas au courant de ses affaires rocambolantes à quand une enquète dans envoyé spécial ou 90 minutes ? 😉

  11. yan dit :

    mdr le candy-gate
    et le siege social de pony est dans iles caiman ? histoire d’eviter toutes poursuite judiciaire 😉 d’ailleur DI va delocaliser son siege social la bas et la production des dvd en chine :p ( c’est de l’ humour bien sur )

  12. kahlone dit :

    Evidemment ça intrigue, mais il faut attirer l’attention sur une chose : la pub existe, elle comporte un copyright Toei, et une pub pleine page en quadri et en 3eme de couv d’un mag, ça n’est pas donné.
    Si la justice veut savoir qui a payé cette page et donc, qui se cache derrière Pony Girl, ça ne va pas prendre des années……

  13. yan dit :

    DI/MD a fait de la pub dans les mag tv pleine page ,couv arriere sur tvdvd7 pour la sortie de goldorak , on verra l’avenir nous dira qui se cache derriere pony girl ….

  14. Jetblack dit :

    Peu etre que toei animation n’a aucun droit sur Candy ….. 😉 il y a des serie comme ça ou l’auteur a les droits de tout sur sa serie.

  15. kahlone dit :

    D’accord Jet. Alors pourquoi un copyright Toei ^^

  16. kisedemande dit :

    Dans le genre, je repose les mêmes questions : mais d’où viennent les masters de Candy ? Là, la réponse sera plus difficile car il n’y a pas d’édition japonaise DVD et pour prouver la falsification, TOEI va devoir se lever tôt.

  17. Jetblack dit :

    Pour faire jolie a mon avis …. non je plaisante of course.

    Je dirais c’est pour etre en regle avec eux.

    peu etre, car l’auteur n’a pas signé le protocole avc Toei japon (ce que disait BRH sur son blog je crois) encore, pour la sorti en dvd.

    Car l’auteur Mme Mizuki a gagné son proces contre Igarashi, elle possede tout les droits de Candy, meme anime, si Toei veut sortir la serie Tv, elle devra accordé les droits a Toei animation pour que ses derniers sortent la serie tv.

  18. hectopussy dit :

    A moins que des petits malins ultra-faons se sont dits : l’affaire Goldo-DI a fait bouger TOEI et Dynamic, faisons qq chose de similaire avec Candy.

    En tout cas, il est clair que le fameux « Pony Girl » qui promeut ce truc veut attirer l’attention. Et si c’était carrément un canular du magazine ? (encore que le montage d’Aoi est assez surprenant o_O !!)

  19. oliv dit :

    salut a tous me revoila , aprés goldo c candy lol ont en sort pas du bordel, dans un sans je ne suis pas surpris.
    Mais le nom de pony girl est deja pris il me semble que c’est une simulation d’équitation sur pc.

    Deuxéme remarque « pony » ça ne vous rappel rien? c’est tout bonnement
    le nom de l’orphelinat ou elle avait été requelli quand elle était petite.

    Par ailleure je pense la méme chose que Kisaitout.

  20. alf dit :

    En tout cas, ceux qui ont fait la pub se sont bien amusés…

  21. kaboom dit :

    le fait que le nom existe deja dans les jeux video n’a rien a voir.
    2 noms identiques peuvent tres bien exister sans qu’il y ai un probleme de droit a la condition que cela soit dans des domaines differents, et la, entre une simulation d’equitation et un editeur de DVD, il y a de la marge.

    Sinon, je trouve un peu facile de faire des accusations faciles contre DI comme certains l’ont fait. Je rappelle qu’en france on est innocent jusqu’a preuve du contraire.

  22. Z. dit :

    Kaboom: Il est aussi facile d’incriminer RCP sous prétexte qu’ils étaient mouillés précédemment dans le goldo-gate.
    C’est sur qu’il y a plus de chances que ce soit RCP que DI, à cause du copyright TOEI si on compare avec Goldo 😀
    Nonoche: Ce message est totalement diffamatoire et absolument non fondé. 😉 Si vous même ou un de vos agents était impliqué en justice, je nierais avoir des infos me permettant de justifier ces divagations de mon esprit 😉

  23. Nonoche dit :

    en l’occurrence, RCP nie toute implication dans l’affaire Candy…

  24. Patrick dit :

    Donc aussi bien DI que RCP que Toei, nient leur implication dans cette sortie de Candy. Donc on aurait un « 4e homme » qui viendrait foutre le bazar dans une situation déjà bien tendue ?

    Quelques questions à se poser :
    – qui a les droits de Candy (l’auteur seule, ou l’auteur et Toei, comme pour Goldo) ?
    – qui est dépositaire de la marque Candy ? (on remarquera que le titre original était « Candy Candy », or là le coffret est seulement marqué « Candy »)
    – qui possède les droits du doublage français ? (réalisé à une époque antérieure à l’ère IDHH)
    – qui possède les enregistrements audio de ce doublage ?
    – qui en France possède des masters video de Candy ? (puisqu’il n’y a pas de DVD japonais à ripper, il faut bien avoir une source video. Qui possèdait en dernier les masters dont est tirée la série diffusée à la TV ?)

    Et puis, qui est pony girls ? Sur MANE, certains mènent l’enquête et il semble que l’adresse du mystérieux distributeur soit bidon.

    On nage en plein roman policier…

  25. Kisaitptet dit :

    Le gerant de DDV est un certain Michel Jacquelet. Probablement le comptable de la societe et probablement gerant de paille. DDV a ete creee en septembre 2004.

  26. Gilles dit :

    « – qui a les droits de Candy (l’auteur seule, ou l’auteur et Toei, comme pour Goldo) ? »
    L’auteur ne peut pas avoir hérité des droits du producteur. Le procès n’a porté que sur les droits d’auteur. La situation de la série Candy est la même que celle de Goldorak, sauf qu’au lieu d’un seul auteur il y en a deux. Toeï Animation est le seul habilité à pouvoir négocier les licences home vidéo sur cette série.