Archive for the ‘Candy’ Category

Le point sur Candy & le coffret 3

mardi, décembre 6th, 2005

La Brigade Centrale de la Répression de la Contrefaçon (BCRC) a déféré son enquête auprès du Parquet. Un juge d’instruction devrait être nommé avant Noël.

Le coffret 3 de Goldorak, ainsi que l’affaire des DVD de Candy font donc l’objet d’une procédure pénale, et non civile comme c’était le cas pour les coffrets 1 & 2 de Goldorak. Des mises en garde à vue ont d’ailleurs été prononcées dans le cadre de ces enquêtes.

Les procédures pénales étant autrement plus délicates que celles du civil, il va de soi que la plus grande précaution est de mise, et que les éléments de l’enquête doivent demeurer secrets jusqu’au procès. Je m’abstiendrai donc d’évoquer ces questions, pour autant que je puisse y avoir accès.

On peut néanmoins parler de tous les éléments extérieurs à l’instruction du juge, mais il y a fort à parier que les parties concernées demeureront discrètes sur le sujet, ce qui naturellement est leur droit le plus strict. Au final donc, peu d’informations filtreront de ces affaires jusqu’à l’audience.

24 Novembre…

jeudi, novembre 24th, 2005

D’après les publicités parues dans divers organes de presse, c’est aujourd’hui que les coffrets DVD de Candy sont censés être disponibles. D’après les divers rapports des lecteurs, la distribution semble l’ignorer, il paraît donc peu probable que les coffrets soient mis en vente aujourd’hui. S’agirait-il d’un coup de bluff pour pousser Toei Animation à négocier?

Voici un scan de la publicité publiée dans Biba faisant figurer le deuxième coffret.

Naturellement si vous trouvez les coffrets en vente, faites-moi signe!

Candy dans Biba…

vendredi, novembre 11th, 2005

Un message de Pluk:

Ma chère et douce est en train de lire le dernier BIBA (déc 2005) et qu’est-ce que j’y vois? La pub pour Candy!! Copyright Mizuki Kyoko, Igarashi Yumiko / Toei Animation et label Pony Girl. Rien d’autre.

Donc ce n’est PAS une vanne, et ce n’est PAS anecdotique car j’imagine mal qu’on s’amuse à financer ça juste pour s’amuser.

Il doit s’agir de la même pub qui est passée dans les magazines Shojo Mag et Otaku.

[update 13:41] quelques précisions de Pluk:
Pour Candy: la pub est issue du même document mais il y a le second coffret en plus sur cette version! Je n’ai pas de scanner sinon je t’aurais envoyé ça. Pour info, la pub est p. 107 (version pocket. Je ne sais pas si la version grand format a la même pagination)

[update 14:26] Milvus a également vu la publicité dans un autre magazine:
elle figure aussi dans le Japan Vibes de novembre (n°23) , à la page 81. C’est exactement la même que sur le scan de Shojo Mag.

J’avais contacté il y a quelques jours l’avocat de Digital Diffusion Video, il m’a dit qu’il représentait effectivement cette société et qu’elle allait éditer Candy en DVD. Très étonné de mon appel, il m’a dit ne rien avoir à faire avec Goldorak, et ne connaître aucun protagoniste de cette affaire, mais n’a rien souhaité déclarer de plus.

Une petite histoire de droits…

mercredi, novembre 2nd, 2005

Laissez moi vous raconter le voyage fabuleux des droits…

1978, Toei accorde une licence sur les droits à Marubeni. Bruno-René Huchez est alors un employé de Marubeni et part créer IDDH, en emportant les droits avec lui. Quelques années plus tard, exit IDDH, bonjour Poly Production qui rachète les actifs d’IDDH, et les droits avec.

Et maintenant, roulement de tambour, Poly Production cède ces droits à Digital Diffusion Video… DDV se retrouverait donc non seulement en possession des droits sur la VF, mais également des droits d’exploitation.

Il faut savoir que ces droits d’exploitation n’ont pas une durée illimitée, et que les contrats comportent une option de reconduction. Ces options ont-elles été levées? La licence est-elle de nature à pouvoir passer de main en main et être sous-licenciée sans un droit de regard du titulaire des droits?

Difficile à dire sans être un spécialiste de ces questions, mais il y a fort à parier que la justice ait à les trancher dans l’avenir…

Etat des lieux sur Candy

mercredi, novembre 2nd, 2005

Petit récapitulatif de ce qu’on sait jusqu’ici:

– une publicité pour la sortie de Candy en DVD a été diffusée dans la presse spécialisée, faisant figurer le logo « Pony Girls »
– un bon de commande a circulé sur le net faisant figurer le nom de Digital Diffusion Video, un numéro de fax et un numéro de téléphone portable
– le numéro de fax appartient à un particulier, Jacques Benchetrit
– Alexandre Huchez nie que Rouge Citron Production soit mêlé à cette affaire

Aoi Futaba a appelé Jacques Benchetrit, qui lui a expliqué travailler pour une société de consulting qui a fait une étude auprès du réseau de distribution sur les attentes du grand public concernant Candy, pour le compte d’une société tierce. Il a également expliqué que le bon de commande en question avait été « détourné » pour influencer le public, et qu’aucun DVD de Candy ne sortia le 24 Novembre. Il prétend que cette société tierce va sortir Goldorak et Candy en 2006 en toute légalité et que Toei Animation est obligée de signer un accord avec elle si Toei veut sortir d’autres séries par ailleurs…

Il n’en reste pas moins des points nébuleux:
– pourquoi consulter le réseau de distribution sur les attentes du public?
– pourquoi la publicité pour Candy annonce une sortie nationale le 24 Novembre si les DVD ne sortent pas?
– pourquoi Toei Animation prétend n’avoir accordé la licence de Candy à personne si ça n’est pas le cas?
– qui est cette mystérieuse société X?

[update 10:57] précision supplémentaire, Aoi Futaba dit que Jacques Benchetrit lui a affirmé que Déclic Images n’avait rien à voir dans cette histoire
[update 11:02] captain31 a également mené sa propre investigation qui s’est avérée payante : il a trouvé d’autres informations sur DDV via leur code-barre dans la base de données de Gencod, et il a contacté le CNC. D’après lui, tout éditeur vidéo est tenu de se déclarer auprès du CNC, mais DDV ne figure pas dans leurs registres…

Candy : le bon de commande

mardi, novembre 1st, 2005

Voilà le bon de commande que Digital Diffusion Video faxe à tout le réseau de distribution, mis en ligne par Sophie sur le forum du site candyneige.com (merci à Momo)

Il contient un certain nombre d’informations supplémentaires : la confirmation que Pony Girls est bien un label de la société Digital Diffusion Video, le téléphone du contact de DDV (un téléphone mobile…), un numéro de fax, la confirmation qu’il y aura bien 5 coffrets, dont la sortie s’échelonnera entre Novembre 2005 et Avril 2006.

En faisant une recherche dans un annuaire inversé sur le numéro de fax, on découvre qu’il appartient à un particulier, Jacques Benchetrit à Saint Germain en Laye…

Une piste sur Candy

lundi, octobre 31st, 2005

Un bon de commande, adressé au réseau de distribution, a circulé sur le net, sur lequel on pouvait voir Candy et Megaman. Alexandre Huchez a démenti avoir quoi que ce soit à faire avec cette édition DVD de Candy, il ne s’agit donc pas de RCP.

D’après mes sources, « Pony Girls », le logo qu’on peut voir en bas de la publicité pour les DVD de Candy, serait un label de la société Digital Diffusion Video.

En vérifiant sur le site infogreffe, il s’agit d’une SARL dont l’activité est « édition d’enregistrement sonores » qui est domiciliée à Paris, mais il ne s’agit que d’une boîte aux lettres (société de domiciliation).

Des précisions de Me Bataillon

lundi, octobre 31st, 2005

J’ai appelé Maître Bataillon qui m’a apporté quelques précisions:

Concernant les plaidoiries:

– la juge est une spécialiste des droits d’auteur et de la contrefaçon
– les plaidoiries sont terminées, la prochaine étape du procès est bien le rendu du verdict prévu pour le mois prochain
– habituellement le verdict est rendu 2 ou 3 mois après les plaidoiries, mais la juge a décidé de mettre en œuvre une procédure d’urgence pour que le verdict puisse être rendu plus tôt.
– Toei Animation a présenté un rapport d’expertise attestant que les DVD de Déclic Images ont été créés à partir des DVD japonais de la Toei. Maître Nitot a demandé à ce qu’il ne soit pas pris en compte, mais la juge lui a demandé s’il contestait que les DVD de Déclic Images étaient des contrefaçons. D’après Me Bataillon, l’avocat de Déclic Image ne l’a pas contesté! La prise en compte ou non de l’expertise en question ne changerait donc rien.

Concernant Candy:
– Toei Animation n’a accordé la licence de Candy à personne… il semble donc qu’on s’oriente vers un bis repetita…

Enfin, juste comme ça en passant : si vous pouviez décider de ce qu’il y aura dans les DVD Goldorak de la Toei, qu’est-ce que vous aimeriez y voir? Indiquez moi dans les commentaires de ce billet, et si vous êtes sages et raisonnables, qui sait… ;¬)

[update 15:44] au vu de certains commentaires, je tiens à préciser qu’il ne s’agit ici que d’une démarche personnelle, et non d’un appel à suggestion de la part de Toei. D’autre part les DVD de la Toei devraient sortir au printemps 2006 et non pour Noël

Candy aussi!

lundi, octobre 31st, 2005

Les DVD de Candy avaient été annoncés précédemment par Déclic Images, et font également l’objet d’une controverse avec RCP et Toei Animation. On sait également que les deux auteurs de Candy étant fâchées à mort, il n’y a aucun espoir que les DVD en question voient le jour. Pourtant, Kisaitout a vu une pub pour la sortie des DVD de Candy!

vu dans otaku 26
couv arriere: pub pour Candy en dvd !!
sortie le 24 novembre
chez Pony Girl (sais pas qui c est …)

autre témoignage de BenBecker dans le forum de DVDanime

Dans le nouveau numéro de Shojo mag, il y a une pub en 3e de couverture, sur un coffret 4 dvd de 23 épisodes, édité par Pony Girl.
Date de sortie : le 24 novembre

vous pouvez voir un scan de la pub en question ici

Notez que le copyright est indiqué en bas de page… Je vais contacter Maître Bataillon pour savoir si cette édition a bien la bénédiction de la Toei

Réaction de Bataillon & Associés

lundi, septembre 5th, 2005

Suite au communiqué de Déclic Images, le cabinet d’avocats Bataillon & Associés, mandaté par la Toei, m’a fait parvenir ce communiqué:

TOEI ANIMATION CO. LTD. a pris connaissance du communiqué officiel de DECLIC IMAGE.
TOEI ANIMATION confirme n’avoir jamais octroyé les droits de GOLDORAK/UFO LE ROBOT/GRENDIZER RAIDS (ni d’ailleurs ceux de Candy) ni à DECLIC IMAGE, ni à MANGA DISTRIBUTION, ni à ROUGE CITRON PRODUCTION.

Par ailleurs, les droits de TOEI ANIMATION sur GOLDORAK sont de notoriété publique (Cf. ANIMELAND – hors-série n° 5 – Juin 2003).

Il est surprenant que, n’ayant pu obtenir les droits, DECLIC IMAGE et MANGA DISTRIBUTION ont néanmoins produit ces DVD, alors même que, légalement, personne ne leur a remis de  » Master Copy  » de ce dessin-animé….On peut donc s’interroger sur la provenance de la source.

Sincères salutations,

Jean-Jacques BATAILLON
JJB/EVP