Archive for the ‘Distribution’ Category

De l’animé en streaming légal

jeudi, janvier 21st, 2010

C’est pas de la niouze de première fraîcheur, mais au cas où il y en a parmi vous qui ne sont pas au courant, piqûre de rappel : trois très bonnes séries sont disponibles en streaming, et légalement en plus, ça serait dommage de rater tout ça.

Dybex diffuse chaque samedi un nouvel épisode en VOSTF de Full Metal Alchemist : brotherhood, un « reboot » de l’animé qui suit cette fois fidèlement le manga d’Hiromu Arakawa. A consommer sans modération.

Ankama quant à elle diffuse depuis le 22 décembre Tegen Toppa Gurren Lagann, une série complètement « over ze top » bourrée de mechas, de perso GAR et de fan service ambulant comme Gainax sait le faire. Les épisodes sont proposés en parfum VOSTF et parfum doublé en Français. Et pour gratuit, ça fait drôlement moins cher qu’en DVD (volume 1volume 2, volume 3).

A noter que la série a fait les beaux jours de Revoltech dont je parlais précédemment, puisque nombre de persos et de méchas de Gurren Lagann se sont vus « révoltechisés », sans parler d’un modèle « great impact » chez Konami (leur équivalent du Soul of Chogokin chez Bandai), qui coûtait comme il se doit les yeux de la tête.

Enfin, la splendide mini-série Time of Eve du studio Rikka est toujours disponible en VOSTF chez CrunchyRoll.

Grand coup de chapeau aux éditeurs pour ces initiatives, en espérant qu’elles s’avéreront rentables pour eux. Et après il y en aura encore pour justifier le piratage…

La japanime arrive sur iTunes!

lundi, décembre 15th, 2008
 

La vidéo aura mis le temps à décoller sur la version française d’iTunes, mais les choses sont en passe de changer. On peut désormais y trouver les 13 premiers épisodes (sur 39) des Mystérieuses Cités d’Or, (1,99 € l’unité ou 13,99 les 13), la saison 1 de Cosmowarrior Zero, la jeunesse d’Albator (1,99 € l’épisode ou 19,99 € les 15, à noter que vous pouvez également les regarder gratuitement sur la chaîne Youtube de Gong France), ou encore la saison 1 des Chroniques de la guerre de Lodoss (1,99 € l’épisode, vendus uniquement à l’unité cette fois. A noter que l’épisode 1 est distribué gratuitement).

Sachez également qu’iTunes proposera nombre de contenus (musiques, clips, vidéos…) en distribution gratuite durant 12 jours à partir du 26 Décembre, histoire de remplir l’iPod que le Père Noël vous aura offert.

Streaming : des nouvelles du front

lundi, novembre 24th, 2008

Après s’être faite condamner à interrompre la diffusion des programmes de M6 et W9, Wizzgo a également perdu des procédures similaires face à TF1, France Télévisions, et NT1. Le service se vide donc de sa substance, mais la société promet sur son blog de trouver de nouveaux moyens. Première initiative, une pétition en ligne… qui fera bien peu pour convaincre le législateur de la légitimité du service.

D’autre part les ayants-droits s’orientent vers la diffusion gratuite de contenus en streaming de plus en plus. Ainsi, les Monty Python ont ouvert une chaîne sur YouTube, d’autre part, on peut retrouver nombre d’animés japonais sur la chaîne de Gong (sur YouTube et sur Dailymotion, les séries ne sont d’ailleurs pas les mêmes). En outre, Dybex a entammé la diffusion gratuite de la série Eve no jikan sur son site. De plus, TV Tokyo a annoncé un partenariat avec Crunchyroll pour lancer la diffusion de ses animés (sous titrés en anglais) à l’international à partir de Janvier 2009. Gonzo et Toei Animation diffusent également leurs contenus sur Crunchyroll.

Enfin, Hulu.com, le site américain qui diffuse légalement et gratuitement séries télé et films interrompus par des écrans publicitaires, devrait proposer une version française d’ici peu.

Les choses bougent vite, donc.

[update] ouverture également aujourd’hui du Shonen Jump Super Anime Tour, avec trois courts métrages sous titrés en Français : Dragon Ball, One Piece et Tegami Bachi. Hélas uniquement pour les utilisateurs de Windows.

Des films en streaming gratuit et légal

vendredi, juillet 25th, 2008

Les USA avaient initié la diffusion de séries et de films en streaming gratuit (hulu.com, ABC, NBC, Disney…), mais de ce côté-ci de l’Atlantique, il n’y avait guère que les catch-up tv (Arte, M6, Canal+) qui permettaient d’accéder à ce type de contenus dans des conditions similaires.

CDiscount annonce un service de films en streaming gratuit à partir du mois de Septembre. Le site du groupe Casino a obtenu un accord de diffusion pour 16 films auprès de neuf diffuseurs. Quatre films seront diffusés par mois, de Septembre à Décembre, et chacun sera mis en avant chaque semaine. Le site lepoint.fr donne la liste des films concernés.

Le système, s’il est idéal pour les spectateurs et pour la lutte contre le piratage, a toutefois encore à faire ses preuves économiquement parlant.

Droits d’exploitation DVD, kézako?

mercredi, juillet 16th, 2008

L’ami Alain Carrazé, quand il n’occupe pas son temps à venir ternir sa réputation dans les commentaires de ce blog ou à interviewer d’obscurs inconnus notoires dont tout le monde se fout, s’attache à relater sur son blog l’actu des séries et les réflexions que ça lui inspire. Il s’est lancé dans une série (ça ne s’invente pas) de sujets sur la manière dont les droits d’exploitation DVD sont distribués, et les conséquences que ça peut avoir sur le produit final (bonus, VOSTF, VF, distributeur, etc). Un sujet assez compliqué mais passionnant et qui devrait vous en apprendre sur le business des séries télé et du marché du DVD, au vu des qualités didactiques du bonhomme ;¬)

Bon bien sûr c’est plus orienté séries américaines que japanime, mais dans les grandes lignes ça se vaut. A ne pas louper donc, pour mieux comprendre les enjeux de ce qui se trame dans toute l’industrie.

Cynisme, quand tu nous tiens

lundi, juin 2nd, 2008

Vous vous souvenez peut-être qu’on retrouvait la société Album parmi les distributeurs assignés par Toei Animation : celui-ci avait en effet poursuivi la commercialisation des DVD contrefaits de Déclic Images malgré les mises en garde du cabinet Bataillon.

Or il semble que ça n’aura pas suffi à leur donner la moindre leçon, puisque le magasin Album Video poursuit encore à ce jour la vente du coffret 3 de Goldorak, à 300 euros pièce, s’il vous plaît… Dix fois le prix de vente original, c’est un commerce juteux. Si après ça il s’en trouve encore pour considérer que les coffrets officiels seront trop chers…

Le magasin sait d’autant plus de quoi il en retourne que les vendeurs n’hésitent pas à dire que le coffret est « collector » pour s’être vu interdit à la vente… La couverture officielle d’une telle commercialisation est plutôt amusante, puisque le magasin prétend ne faire que de la vente d’occasion de produits reconditionnés. Si tout est en ordre, pourquoi donc exiger le paiement en espèce d’un tel coffret, le tout sans délivrer le moindre ticket de caisse?

Il est assez scandaleux de voir jusqu’où certains peuvent pousser le cynisme, et leur manque total de professionalisme… Cependant les conséquences devraient être plutôt lourdes pour le commerçant, puisque ses pratiques ne sont pas restées inaperçues…

Des séries sur iTunes

jeudi, mai 29th, 2008

Apple a enfin lancé la partie vidéo de son magasin en ligne. Jusqu’ici on ne pouvait acheter que des clips, et les courts métrages de Pixar, l’autre société de Steve Jobs.

Le catalogue est pour le moment limité mais réussi malgré tout l’exploit de faire cohabiter les grands rivaux:

 

  • TF1 Vision (La main blanche, R.I.S., Le maître du zodiaque)
  • France 2 (Chez Maupassant, Cœur océan)
  • Arte (Le dessous des cartes, Arts du mythe, Toutes les télés du monde)
  • MTV (Pimp my ride, Made)
  • ABC Studios (Desperate housewives, Lost, Ugly Betty)
  • Mediatoon (Lucky Luke, Valérian & Laureline,Kid Paddle, Spirou & Fantasio)

 

A noter que le premier épisode de ces deux dernières séries est proposé gratuitement. D’autres séries sont proposées pêle-mêle : South Park (Comedy Partners), Bob l’éponge (Viacom), Foot 2 rue (France Télévisions).

Les épisodes sont doublés en Français, mais pas de VO sous-titrée. La résolution est inférieure au DVD et le tarif s’échelonne entre 1,49 €, 1,99 € et 2,49 € l’épisode, bref pas folichon, et un catalogue encore limité mais qui est appelé à se développer : les programmes de Disney Channel devraient prochainement être proposés. En revanche, toujours pas de films ni de location.

Cette offre présente cependant quelques avantages, puisque c’est la seule qui réunit dans un seul endroit toutes les œuvres de ces magasins de VOD. De plus, ces catalogues sont enfin rendus accessibles aux utilisateurs de Mac, iPods, iPhone, et Apple TV (leurs ayants-droits respectifs ne les proposaient jusque là qu’à travers la plate-forme windows media, qui était incompatible). Enfin, les expatriés disposant d’une carte bancaire associée à un compte en France pourront se fournir en toute légalité à travers le monde entier.

Et qui sait, peut-être iTunes s’avérera-t-il une seconde chance pour trouver un marché vidéo à Goldorak…

Ouvrir iTunes à la page vidéo

Magneto, Serge!

samedi, mai 24th, 2008

Voilà un petit logiciel qui devrait faire beaucoup de bruit dans les jours à venir : iWizz, proposé par la société Wizzgo, vous permet d’enregistrer les émissions de la TNT à l’aide d’une simple connexion internet.

Grâce au guide des programmes intégrés, vous pouvez sélectionner les émissions qui vous intéressent. La requête est envoyée aux serveurs de Wizzgo qui se charge de procéder à l’enregistrement pour vous. Une fois fait, celui-ci vous est renvoyé sous forme de fichier quicktime une heure après la diffusion, prêt à être visionné sur votre ordinateur, iPod, ou Apple TV, par exemple. Les fichiers sont livrés sans DRM mais contiennent un watermarking avec votre identifiant personnel afin de décourager les utilisateurs de mettre les fichiers en partage. Vous pouvez également créer des listes intelligentes qui filtreront pour vous les contenus en fonction de vos préférences, ainsi vous pouvez facilement isoler toute la japanimation par exemple. Vous pouvez en outre partager vos listes avec vos « buddies » qui utilisent le logiciel. Seule limite : vous ne pouvez enregistrer que 15 heures de programmes par mois.

L’intérêt est multiple : simplicité, possibilité d’enregistrer sur autant de chaînes simultanément que vous le désirez, pas besoin de tuner TNT, une simple connexion à internet suffit, quel que soit le débit. Ca fonctionne où que vous soyez… y compris à l’étranger! Voilà qui devrait faire bien plaisir à tous les expatriés, comme certains d’entre vous. Si vous avez suivi les épisodes précédents, vous vous doutez donc bien que les chaînes de télé françaises ne l’entendront pas de cette oreille et riposteront probablement. Car c’est l’intégralité des programmes des 17 chaînes gratuites de la TNT qui sont disponibles, rencontres sportives y compris…

En parlant de télé, petites recommandations de geek, en admettant que vous n’ayez pas eu l’occasion de déjà les voir:

Tokyo Godfathers, Lundi sur Virgin 17
Le tombeau des lucioles, Mardi sur Virgin 17
Dune, Jeudi sur NRJ12
Le passe-murailles, Jeudi sur France 3
Sakamoto joue de la musique de film, Vendredi sur Arte
Dans la spirale des jeux vidéo (tout un programme, à regarder au 3ème degré), le 3 Juin sur Arte.

A noter que vous pourrez également consulter ces deux derniers programmes une semaine durant sur le site de catch up d’Arte.

Hébergeurs ou diffuseurs?

jeudi, avril 17th, 2008

A l’inverse des médias traditionnels, les plate-formes qui permettent à tout un chacun de publier du « contenu » sur Internet ont le même statut que des hébergeurs : compte-tenu du casse-tête que représente la surveillance de ceux-ci, on considère qu’ils ne sont pas responsables de ce qu’ils diffusent. Ils sont en revanche tenus de supprimer des contenus litigieux (négationisme, homophobie, racisme, sexisme, diffamation, pédopornographie, respect du droit d’auteur, etc) dans les délais les plus brefs une fois qu’ils leurs sont signalés.

Ce précepte a trouvé une parfaite illustration dans le procès qui opposait l’humoriste Jean-Louis Lafesse à Dailymotion : selon Arrêt sur images, la justice a condamné DailyMotion a verser 5000 euros de dommages et intérêts (au lieu des 5 millions demandés…) pour avoir tardé à obtempérer, et non pour avoir diffusé ces vidéos. Dans une affaire similaire, Omar et Fred ont également été déboutés…

On peut cependant se poser des questions sur ce statut d’hébergeur et remettre les choses dans leur contexte : à l’origine, les fourniseurs d’accès à Internet proposaient à leurs abonnés un espace d’hébergement gratuit, un service gratuit pour inciter les gens à s’abonner chez eux. Les « pages perso » n’avaient pas vocation à apporter une quelconque valeur ajoutée aux hébergeur, et les utilisateurs gardaient la complète maîtrise de leur site et de leur hiérarchie. Il était donc légitime de dédouaner les hébergeurs de toute responsabilité.

Dans le cas de YouTube et Dailymotion, comme d’autres plate-formes d’ailleurs (blogs, facebook, myspace, etc) nous sommes en revanche dans un cas de figure tout à fait différent, d’abord ces site conservent la maîtrise de la présentation du site, seules les vidéos sont fournies par les utilisateurs. Ensuite, ces sites ont un intérêt économique direct sur ces contenus, grâce à la publicité (contrairement aux pages perso). Cet intérêt implique nécessairement une responsabilité sur les contenus diffusés, ce qui devrait remettre lourdement en question le statut de simple « hébergeur » et non d’éditeur. Il est à noter plusieurs facteurs agravants:

– ces sites mettent en avant certaines vidéo sur la page d’accueil, en se gardant bien de promouvoir des vidéos piratées…
– Dailymotion a mis en place plusieurs catégories d’utilisateurs, avec des vidéos « Creative Content » (licence qui vient du monde « libre » permettant l’utilisation libre d’une œuvre de l’esprit), et surtout une catégorie « official content »,  reconnaissant implicitement par là-même que les autres ne sont pas tout ce qu’il y a de plus légal…
– Ces sites disposent d’un filtrage assez efficace concernant la pornographie : les vidéos sont donc bel et bien passées en revue avant d’être publiées. Le plus amusant c’est de tomber parfois sur des épisodes de série télé annotés par l’équipe rédactionnelle de DailyMotion comme étant « explicites »…

Dans ce contexte, il paraît indispensable de revoir le statut d’hébergeur pur de ces sites : on en arrive à un tel point que, si YouTube et DailyMotion devaient retirer TOUTES les vidéos illicites, ils seraient grandement vidés de leur substance, et il paraît difficile de nier qu’ils jouent dessus pour leur popularité, et donc pour la rentabilité de leurs publicités ainsi que pour leur valorisation boursière…

J’en parlais déjà (voir l’article « les grandes manœuvres« ), la tendance se confirme. Selon le quotidien Les Echos (article payant), TF1 aurait assigné YouTube à hauteur de 100 millions d’euros, (10 fois le chiffre d’affaires de YouTube en 2006) pour contrefaçon, concurrence déloyale, et parasitisme. D’autre part, la chaîne demande 39,7 millions d’euros de dommages et intérêts concernant DailyMotion… Gageons qu’elle fourbira des arguments plus affûtés que ceux de l’avocat de Jean-Yves Lafesse (qui n’est nul autre que… Maître de La Rochère!)

Orange lance la 2è offre de VOD forfaitaire

lundi, avril 7th, 2008

Orange a annoncé ce matin au MIP TV à Cannes la sortie d’une offre de VOD forfaitaire. On se souvient que Free avait initié le mouvement en Juin dernier avec Free Home Video.

Le service, nommé Orange cinéma séries, sera lancé à la fin de l’année. Il proposera, sur six chaînes différentes, dont les programmes seront également accessibles à la demande, le catalogue de la Warner, d’International Television, de HBO, de Fidélité Films, et de la Gaumont. Le service sera proposé sur les ordinateurs et postes de télévision (via l’ADSL et le satellite), mais également sur les appareils mobiles (via la 3G ou le Wifi). Le service devrait être proposé à un tarif entre 15 et 20 euros par mois pour un accès illimité en accès multi-postes.

Orange s’engage résolument en tant que diffuseur et producteur de contenus, entrant en concurrence déclarée avec les chaînes de télévision, ce qui devrait entraîner un changement dans leurs relations.

D’autre part, il se dit qu’Apple serait en négociations avec Orange pour proposer leur offre en France sur iTunes et la rendre compatible avec l’iPod ou encore l’Apple TV. La révolution est donc plus que jamais en marche (voir « le téléspectateur du futur« )